HISTOIRE DE CONTIGNE


Blason d'azur à la croix d'argent, chargé d'une croix ancrée de gueules et cantonnée de quatre fleurs de lys d'or.





                                                                                             retour accueil

Il est fait mention du village de Contigné dés le XI ème siècle, cependant des vestiges archéologiques découverts sur la communes (menhir, poteries...) montrent une présence humaine antérieure à cette date;
La paroisse relevait du seigneur du Margat en 1211 rattachée par la suite au marquisat de Sablé, mais les fondations de l'église semblent antérieures à cette date et attribuées au seigneur de Pommérieux. L'église fut incendiée durant la révolution et l'abbé F. DROUET l'a fait reconstruire en 1850 dans le style néo-gothique de l'époque. Une chapelle, saint Barnabé, située sur la route du gravier est attestée en 1552.
Aprés la révolution, Contigné devient le chef lieu de canton composé des communes de Miré, Cherré, et Soeurdres, cette distinction fut de courte durée.
La présence des Chouans sur la commune a laissé des traces. Monsieur Jacques (Bruneau de la Meroussière), Saint Martin (Jean Guitter), Jolie coeur ( Guinoiseau), Danse en l'ombre ( ), Grand Pierre (Marin pierre Gaullier), sont les plus représentatifs de ces royalistes qui déclarérent la guerre aux républicains dans le secteur.Un de leurs refuges sur la commune se situait  à la ferme du Vigneau appartenant à la famille Doublard. La plupart de ces "Chats Huants" étaient originaires de Brissarthe, Morannes et Contigné, la croix des chouans situé au hameau du gravier semble une situation logique à leur mémoire. Ceux qui ne moururent pas au combat, rendirent leur armes en 1796.
en 1794, le vicaire de Contigné, Jacques Ledoyen est guillotiné à Angers (béatifié en 1984 par Jean Paul II). Jean Abafour officier municipal, et Anne Davouet, habitante du village, sont des victimes parmi tant d'autres de cette période de terreur..


                                                                          PETITES HISTOIRES
La deuxième moitié du XVIéme siècle est une période tourmentée par la réforme de l'église, et la  recherche de pureté doctrinale. Les magistrats traquent les pratiques magiques traditionnelles et les guerrisseurs ruraux.
C'est ainsi que le 16 octobre 1571, Maurice Le Poitevin ( Le Pelletier selon Celestin Port) prêtre de Contigné, est convaincu de sorcellerie et dégradé publiquement devant la cathédrale d'Angers.
Quelques années plus tard, en 1580, Mathurine Riverain, habitante de Contigné, commença a s'abstenir de manger aprés avoir communié et reçu les saints sacrements . D'une grande piété, elle survécu dit-on pendant quatre années sans nourriture et seulement un peu d'eau, avant de mourir de la peste.



                                                   QUELQUES PERSONNAGES CELEBRES





                            François CUPIF

Fils de François Cupif de la Béraudière,avocat au parlement de Paris, il fut curé de Contigné en 1628.
Docteur de la Sorbonne, et déja réputé pour son érudition et sa richesse, il embrassa la religion réformé et devint  Huguenot en 1636. Un scandale dans la région pour cette famille si respectée.


                            François BRICHET
Né à Contigné le 28 août 1764,  il était fils de notaire qui lui transmit sa charge
Il fut nommé maire de Contigné dés les premières élections de 1789, puis député au conseil des cinq cent. Il est à l'origine de la loi dite des otages sur la répression des brigandages et des assassinats.
Exclu au 18 brumaire de l'an VIII, il repris  ses fonctions de notaire jusqu'en 1826.
Décédé le 2 février 1842 à Angers.
                                                                                                                                                                                   bibliographie                                                                                         
                                 René GUINOISEAU

On l'appelait Monsieur Mouche, petit et grassouillet il était le sosie du célèbre personnage de bande dessinée des années cinquantes créé par le dessinateur Rab (Armand Godet) que l'on pouvait trouver dans les journaux quotidiens.
Vivant dans l'ancienne abbaye de pommérieux à Contigné, cet agriculteur donna des spectacles trés appréciés de Monsieur Mouche dans toute la région.
                                  Jean FOYER    
Né le 27 avril 1921 à Contigné.
Agrégé de droit, résistant, il fut ministre de la justice, garde des sceaux sous le général de Gaulle.
Juriste renommé il a engagé de nombreuses réformes et fut l'un des artisans de la constitution de la Véme république en 1958.
Il fut Maire du village de 1959 à 2001 et député du Maine et Loire pendant 30 ans.
Décédé le 3 octobre 2008 à Paris.

bibliographie

RETOUR ACCUEIL