[ACCEUIL ]                                                      [CARTE PATRIMOINE ]                             [HISTOIRE]                       
 
PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET HISTORIQUE DE LA COMMUNE
Ces informations sont tirées pour la majeure partie du dictionnaire historique du Maine et Loire de Celestin Port
photos privées des sites et des extraits du cadastre napoléonien de la commune.                                                                 
  Beaucé (ferme)

Ancien fief dépendant de la terre de brissarthe. Appartenait au XIVéme à Olivier Dusguesclin sieur de la Morlière et sa femme Jeanne de Rouillé. Fut vendu en 1765 par le seigneur de Brissarthe à Louis Daniel Lemasson, sieur du Haras, lieutenant particulier au présidial de Chateau Gontier.
                                                                                                                                                         
 La Bodinière (ferme)

Ancien fief relevant de juvardeil. En est sieur Pierre Poisson en 1554, François de la Chaume en 1659, quila vend à la veuve de Daniel Coustard en 1661.
Le Bois Germond (ferme)

Appartient en 1609 au sieur Pierre Sallais, qui prend le nom de Pierre de Salles lors de son mariage avec Claude de Brezbriand . Les terres dépendent du chateau de Charnacé. Louis de Salles en est propriétaire en 1658, Simon Lefèvre en 1674. En 1740 Charles Maunoir (conseiller à l'élection d'Angers) vend la terre du bois germond et celle de Charnacé à Bonnaventure Jean Avril.
A la révolution les terres du bois germond sont exploitées par la famille Aubry.





Charnacé (chateau)

Ancienne seigneurie relevant du Margat, qui appartenait au milieu du XVIéme à Guyon Brient, sieur de Brez, par sa femme Jeanne de Charnacé.
En est sieur Louis de la Bennerie en 1592, puis Guillaume Meslet en 1610, de qui hérita Louis Meslet, aumonier du roi, curé de Contigné, Antoine de Chivré en 1631 (mari de Renée Meslet), Pierre Maunoir en 1676, puis Charles Maunoir jusqu'en 1740 qui le vend à Bonnaventure Jean Avril.
Le chateau fut reconstruit en 1780. En dépendait les terres du Bois Germond, et les métairies du gripoil, de la croix, des prés-guillier, de la rifferie.
Chambille

Ancien fief et seigneurie dont était Dame en 1236, Amicia, Domina de Chambellis(Chaloché T II p 67).
 Il fut acquis en 1553 par Jean Aubin sur Robert de Montalais.
En est sieur Simon Aubin (Simon de Saint Aubin) en 1595, puis Charles de Chaunais (chevalier) en 1613, qui le vend à Louise Lhuillier mére de Claude Dubois de Maquillé. Appartient en 1686 à Pierre Dubois de Maquillé.


La Fosse (ferme)

Ancien manoir, terre, fief et seigneurie qui relevait de Baif (commune de Pincé) et comprenait de nombreuses métairies du secteur (gravier, morinière, menantieres...).En est sieur Jean Denouault prêtre écuyer en 1540, Charles Besnard en 1650. Y résidait en 1717 Alexandre Maguerit, écuyer sieur de saint Mars, mari de Madeleine Bernard. En 1739 Mathurin Bernard, écuyer, sieur de la Lardière, acquit la terre de Marie Geneviève Bernard, veuve de Claude Lusson de la Villette.
Un site avec des mégalithes préhistorique y fut découvert. 


La Haye  (château)

site internet






Gâtines (ferme)

En est sieur en 1596, Jacques de Charnacé, en 1617 Jean de Charnacé, en 1628 Fouquet Sebille.
Dans la métairie principale s'ouvre une cave, batie en tuffeau et longue de prés de 1Km.
Plusieurs salles ont été découvertes dont une servant de forge ou une autre de chapelle avec la découverte d'objets religieux.

Le Gravier (ferme et prieuré)

Le gravier est un hameau à cheval sur les communes de brissarthe et de Contigné. A la pointe Est de la commune il borde la sarthe dans une zone naturelle protégée.
Le logis principal appartenait  à Barbe Rallier , veuve de la Beaussinière-Logerie, puis en 1760 à Renée Barbe Dupont, supérieure des gouvernantes des pauvres de l'Hôpital de Morannes.
Cet ancien prieuré du XVIIéme est aujourd'hui classé au patrimoine des monuments historiques.
La Groussinère (château)
Ancienne terre noble appartenant au XVIéme et XVIIéme à la famille du Quellenec.
En est sieur en 1728 Charles Gaudicher, conseiller au présidial d'Anger, puis son fils maire d'Angers en 1773. L'ensemble de l'habitation a été remanié en 1814.
Houlbert (ferme)

Domaine et fief d'Hulebert en 1472. Lubert en 1540. L'Heulebert en 1643. Métairie d'Hulbert en 1748. Relevait du fief du Margas et appartenait au XV et XVIéme siècles à la famille noble de Coisnon, puis au XVIIIéme aux carmélites d'Angers.
Hussé (ferme)

L'un des plus vieux domainne recensé de la commune, puisqu'il est mentionné dans le cartulaire de l'abbaye du  Ronceray en 1O35 et 1060 (Uxe, Uxeum).




Le Margas (chateau)
Ancien fief et seigneurie avec chateau  relevant du marquisat de Sablé dont dépendait au XVIII les fiefs de la Fosse,  Gastine,  Charnacé,  Pommérieux et Maquillé.
Appartenait au XV et XVIéme à la famille Lemoine, dont l'héritière épouse vers 1490 Elie Percault.
René Percault y fonde en 1545 une chapelle avec deux messes par semaine.
Jean Percault, mari de Charlotte d'Anthenaise en 1557. Pierre Percault en 1565. René de Montesson mari de Charlotte Percault en 1596. René de Barral, mari d'Anne de Montesson, dont la filleAnne épouse Jacques Lasnier, sieur de saint Lambert. Guy Lasnier en 1675; Georges Hullin de la Selle son gendre en 1682. Georges Hullin de la Selle en 1776.
Appartient ensuite à la famille de Couetus descendants des Hullin de la Selle.

Maquillé (maison bourgeoise et ferme)
Le site est mentionné en 1221 dans le cartulaire du Ronceray (Masqueli)
Appartient à geoffroy de maquillé en 1294
Ancien fief et  seigneurie jusqu'au XVIIIéme de la famille de Maquillé.
Pierre de Maquillé, chevalier, est inhumé en 1734 dans l'église de juvardeil.
La Meslerie ou Mellerie (ferme)
située au carrefour du hameau du vigneau, elle dépendait de charnacé. L'origine du nom peut venir de la famille Meslet propriétaire de Charnacé au XVIIéme ou de l'ancien mot français Talemellerie qui signifiait boulangerie.

Pommérieux (prieuré, château  puis ferme)
Recensé dés 1240, c'est le prieuré de seronne (chateauneuf) en 1294.
Ancienne terre seigneuriale dont dépendaient de nombreuses métairie sur Chateauneuf, Contigné, Brissarthe. En est sieur rené de la Jumelière en 1500, puis Claude de Montjean en 1545, Pierre de Sorhoette en 1614, Claude de Sorhoette en 1687, François de Montplacé en 1709, Louis Anne Roger de Campagnolle en 1755. La terre est. vendue en 1796.Le manoir fut démoli au milieu du XXéme.
La Romanerie (ferme)
Datée du XVéme cette ancienne maison noble appartenait à Gabriel de Ponthoise conseiller et medecin du roi Henri II et du dauphin en 1552, puis René de Pontoise écuyer du Roi en 1580,Marquis de Pontoise (protestant) en 1630.Marie Tripier de Beauverger en est propriétaire en 1755. Hossard Doiré, notable de Chateauneuf,  en fait l'acquisition en 1778, puis la revend au sieur Viollas.
Même fondateurs que le château de la Romanerie (Les Ponthoise) à Angers mais de construction vraisemblablement antérieure.
La Ronde (ferme)
Lieu appelé autrefois le Tay alias la Ronde en 1404. Il s'agissait d'une ancienne dépendance de la seigneurie du vivier.
Le lieu et closerie de la Ronde,composé de maison pour le colon, étables, toit à porc, cour, issues, jardin, verger, environ 6 hectares ou 12 journeaux de bonne terre labourable, 6 hommées de pré, fut vendu le 2 février 1809 en l'étude de M. Lemotheux de Chateauneuf. 
La Rue-gasnier

Construction typique du style anjou maine au xvéme et xviéme siècle, elle demeure la seule maison du bourg de cette époque.
Le vivier (maison noble et ferme)
Recensé dés 1282 (Vivarium)
Ancienne maison noble avec cour et douves au XVIéme. En est sieur Raoul Lebreton en 1282, Pierre de Giquel mari de Françoise Bonvoisin en 1539, Jean Foisse avocat en 1552, Antoine Benoist (son gendre) sergent royal en 1600, Philippe Barotin, avocat, en 1607, Vincent Viot en 1681.
Le Vigneau
Ancien domaine appartenant à messire Simon Doublard , correcteur des comptes de Bretagne, en 1741, puis son fils Simon jusqu'en 1796. A cette époque c'est le principal refuge du chef Chouan "Jolie Coeur" Guinoiseau de son vrai nom.
RETOUR ACCUEIL